Une employée municipale d’une cinquantaine d’années a attaqué son supérieur hiérarchique avec une arme blanche à la mairie d’Osny (Val-d’Oise), vendredi 4 octobre.

Les faits se sont passés dans les locaux de la mairie d'Osny (Val-d'Oise).
Les faits se sont passés dans les locaux de la mairie d’Osny (Val-d’Oise). (©Illustration/Wikipedia)

L’incident a bien failli virer au drame à la mairie d’Osny (Val-d’Oise). Vendredi 4 octobre, une employée municipale armée d’un cutter s’en est pris à son supérieur hiérarchique. La scène s’est déroulée dans la matinée, peu après la prise de fonction de la femme âgée d’une cinquantaine d’années et employée depuis 25 ans au service des régies et recettes.

Inquiets de la voir arriver dans état second, « elle était totalement shootée après avoir avait pris un grand nombre de médicaments « , raconte Gabriel Llerena, représentant syndical Cfdt de la ville, ses collègues ont prévenu le directeur général des services administratifs qui est allé la voir.

Ceinturée par des collègues 

C’est alors que la situation dégénère. Dans des circonstances qui restent à préciser, l’employée, en conflit avec sa hiérarchie, selon le syndicaliste, a menacé son supérieur avec son arme blanche avant de tenter de se couper les veines du bras. Alertée par les cris, deux collègues sont intervenues et l’ont ceinturée. L’agent a, par la suite, été prise en charge par les policiers et les pompiers arrivés sur place. Elle a été mise en arrêt pour « accident du travail ».

Lire aussi : Val-d’Oise. Agression d’un enseignant au lycée d’Osny : l’élève mis en examen

Pas de plainte déposée 

Aucune plainte n’a été déposée par la mairie d’Osny contre l’employée jugée comme « très fragile ». Un suivi psychologique a été proposé à l’ensemble des employés municipaux.

Pour Gabriel Llerena, l’agent «  a été poussée à bout, on lui avait donné des charges de travail supplémentaire. Elle était en souffrance comme d’autres à la mairie. » Le syndicat précise :

Quatorze départs ont été enregistrés sur la collectivité, dont dix directeurs de services, depuis l’arrivée d’un nouveau directeur général des services au début de l’année. »

Une semaine après l’incident, une réunion avec le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (Chsct) est prévue vendredi 11 octobre à 9h à la mairie afin de faire le point sur la situation.  » Nous voulons notamment nous assurer que l’arrêt pour accident du travail sera prolongé pour cet agent », explique le représentant du personnel.