La 18e édition du Salon du livre d’Aumale a été un succès. Le public fut nombreux à venir rencontrer Olivier Minne, le célèbre animateur de Fort Boyard.

Olivier Minne, le célèbre animateur de Fort Boyard, a été très plébiscité au cours de 18e édition du Salon du livre d'Aumale (Seine-Maritime).
Olivier Minne, le célèbre animateur de Fort Boyard, a été très plébiscité au cours de 18e édition du Salon du livre d’Aumale (Seine-Maritime). (©Le Réveil de Neufchâtel)

Il ne fait aucun doute que la présence d’Olivier Minne à la 18e édition du Salon du livre d’Aumale (Seine-Maritime) le samedi 12 octobre 2019 a été l’un des éléments de la réussite de cette journée. De quoi ravir Marie-Laure Bisson, la présidente de l’association : 

La Halle au Beurre n’a pas désempli de 10 h à 18 h. Nous avons accueilli une foule de lecteurs. Cela démontre l’intérêt de la population locale et régionale ».

Mais le Salon du livre d’Aumale, ce ne sont pas seulement des stars de la littérature, de la télévision ou d ela radio. En effet, comme chaque année, les orgzanisateurs mettent l’accent sur la participation des élèves et des collégiens d’Aumale et des alentours comme Gauville (Somme). Ainsi plusieurs prix ont été décernés par les jeunes lecteurs : 

Prix des maternelles :  Ginoux Duvivier et de François-Xavier Poulain (prix du cycle 2). Ce dernier, auteur d’une série d’albums dédiée à la petite souris des dents de lait, a même rendu visite aux élèves la veille du salon afin de présenter le travail de l’écrivain, de la conception de l’histoire à l’impression du livre.

En matinée, les scolaires se sont pressés pour rencontrer les auteurs dont ils avaient étudié les œuvres en classe et remettre les prix Jeunesse aux lauréats.

Samedi matin, l’école Jeanne d’Arc a reçu quatre auteurs dans les classes avant de rejoindre la Halle au Beurre pour la remise des récompenses. Ce dont se félicite Catherine Roemmens, l’une des enseignantes :

La rencontre avec les auteurs n’a pas de prix ».

Le Salon du Livre a donné lieu à un projet pluridisciplinaire, notamment en enseignement moral et civique avec les thèmes de l’abandon et de la différence. Les élèves ont finalement attribué leur prix à Valérie Gosselin.

L’école de Gauville s’est mobilisée autour d’une œuvre de Guillemette Resplandy-Taï. Les élèves de CE2, CM1 et CM2 ont travaillé les expressions autour des plantes. Les explications de Virginie Janvier, la directrice :

À partir d’expressions imagées, les enfants ont offert à l’auteur une production écrite avec des illustrations » 

Au collège Henri Dunant, les élèves d’Aurore Clément et Dorothée Gautier ont découvert six œuvres (roman, poésie) grâce à une lecture à voix haute – par les professeurs mais aussi par les élèves, ainsi que par le biais d’activités d’écriture. Ils ont également rédigé un questionnaire à l’intention des invités.

Du côté du collège Saint-Joseph, les livres ont été étudiés en classe et intégrés aux cours en lecture à voix haute. Dans les deux établissements, les vertus de cette lecture à voix haute ont été appréciées. 

Olivier Minne irréprochable, Fabien Lecoeuvre malade

Le Salon du Livre, c’est près de 80 auteurs et des invités prestigieux. Cette année, le parrain était Olivier Minne :

C’est avec avec une très grande joie que je suis présent. Il me tenait à coeur d’être un parrain irréprochable ».

Pour les organisateurs, la mission est accomplie. Marie-Laure Bisson n’a pas manqué de saluer

La gentillesse et la disponibilité du parrain de cette édition ».

Les visiteurs matinaux auront remarqué l’absence de Fabien Lecoeuvre. Malade, l’invité d’honneur est venu dédicacer de 14 h à 16 h. Une présence inespérée dans ces conditions comme le notait la présidente.

Hommage à à Michel De Decker

C’est avec émotion que ce 18e Salon a été dédié à Michel De Decker. Fidèle au Salon Aumalois, l’écrivain et conteur est décédé il y a quelques semaines. Il avait signé plus d’une trentaine d’ouvrages et travaillait notamment au sein de la radio France Bleu et aux côtés de Stéphane Bern dans l’émission Secret d’Histoire sur France2.

La remise des Prix littéraires a bouclé cette journée. Le Prix de la Région Normandie est revenu à Maryline Martin pour La Goulue, le Prix du Roman à Janine Boissard pour Toi, Pauline et le Prix de la Biographie à Jean-Pierre Kalfon pour Tout va bien, m’man : Souvenirs.

Galerie