Incident au bureau de vote de Saint-Brès, ce dimanche, où le maire, Laurent Jaoul a interdit à l’ex-premier adjoint de voter et pour cause : il n’est pas passé par l’isoloir.

L'incident entre Laurent Jaoul et l'ex-premier adjoint de Saint-Brès en image.
L’incident entre Laurent Jaoul et l’ex-premier adjoint de Saint-Brès en image. (©Ville de Saint-Brès)

Incident au bureau de vote de Saint-Brès, entre Montpellier et Lunel ce dimanche, lors du scrutin des élections européennes. Sur son compte tweeter, le maire, Laurent Jaoul révèle que, « L’ancien 1er adjoint vient de provoquer un incident dans le bureau que je préside, en exhibant son bulletin de vote sans passer par l’isoloir pour voter. Je l’empêche de voter dans ces conditions et dresse un PV pour le préfet de l’Hérault ».

L’histoire du mur

L’ex-élu en question n’est autre que Rachid Hadjadj, l’ancien premier adjoint au maire de Saint-Brès, récemment condamné à 1000€ de dommages-intérêts pour un litige portant sur la construction d’un mur, qui a fait beaucoup d’encre et de salive.

Ce nouvel incident qui semble plutôt relever d’une provocation n’est pas passé inaperçu ce dimanche dans le bureau de vote. On attend la réaction de la préfecture de l’Hérault qui va analyser le procès-verbal établi par Laurent Jaoul, très remonté : « Il a mis un véritable bordel ».

Ambiance, à l’heure où tombent les résultats de ces élections européennes qui ont vu un taux élevés de participation, beaucoup plus important que le scrutin de 2014.

Lire aussi : Justice. Saint-Brès : l’ancien premier adjoint au maire dans le mur