Samantha Cazebonne, députée (LREM), veut déposer une proposition de loi visant à interdire l’accès de la corrida aux mineurs. En Gironde, les associations taurines se mobilisent.

La coordination des associations taurines de Gironde a adressé une lettre ouverte aux députés et sénateurs du territoire face à la menace d'interdiction des corridas aux mineurs de moins de 16 ans.
La coordination des associations taurines de Gironde a adressé une lettre ouverte aux députés et sénateurs du territoire face à la menace d’interdiction des corridas aux mineurs de moins de 16 ans. (©Le Républicain)

La menace qui plane les inquiète. Jeudi 17 octobre 2019, Samantha Cazebonne, députée (LREM) des Français établis à l’étranger, entend déposer une proposition de loi visant à interdire l’accès de la corrida aux mineurs de moins de 16 ans. Cela pourrait avoir lieu à l’occasion du colloque international sur la protection de l’enfance.

Depuis cette annonce, le monde taurin est en ébullition. A Nîmes (Gard), la semaine passée, une manifestation a rassemblé de nombreux aficionados.

Vidéo : A Nîmes, les jeunes aficionados se rassemblent contre l’interdiction de la corrida aux mineurs (France 3)

La corrida, « un spectacle partagé en famille autour de valeurs et de traditions communes »

Du côté de la Gironde, mercredi 9 octobre 2019, la coordination départementale des associations taurines (*) a adressé une lettre ouverte aux députés et sénateurs :

Nous ne sommes pas dupes et savons que derrière cette initiative néfaste se cache l’influence des groupuscules anti-taurins, animalistes, et autres végans de tous poils, dont nous avons à supporter en permanence les outrances, les menaces et les insultes, et qui voudraient voir imposer par la contrainte leur manière de penser et de concevoir le rapport homme-animal

La corrida est bien présente en Gironde. Sur ce cliché, El Juli, l'un des plus grands toreros de tous les temps, avec Jean-Baptiste Elissalde, lors de la Nuit Rugby y Toros 2011, à Captieux.
La corrida est bien présente en Gironde. Sur ce cliché, El Juli, l’un des plus grands toreros de tous les temps, avec Jean-Baptiste Elissalde, lors de la Nuit Rugby y Toros 2011, à Captieux. (©archives / Le Républicain)

Dans cette lettre, la coordination des associations taurines de Gironde écrit : « Alors que tous les jours, les jeunes générations sont confrontées aux drames et séparations des parents, aux violences conjugales et familiales, à la violence gratuite des jeux vidéos, d’internet, et de la télévision, à la pornographie accessible en un clic, à la drogue en libre circulation et toutes les formes de harcèlements susceptibles de miner durablement leur personnalité, il nous paraît grotesque de légiférer sur le prétendu traumatisme, jamais démontré par les faits, que constituerait l’accès à un spectacle partagé en famille autour de valeurs et de traditions communes. »

A la fin de ce courrier, la coordination, présidée par Pierre Darrouzet, demande aux parlementaires de Gironde de s’ « opposer à cette initiative, en démontrant ainsi que les minorités culturelles ont encore une place possible au sein de notre République ».

Une manifestation pour défendre la culture taurine, à Dax

Par ailleurs, la coordination des associations taurines de Gironde appelle « aficionados, professionnels du monde taurin, parents amateurs de corrida ou de course landaise » à se rassembler, dimanche 13 octobre (10h45), à Dax (Landes).

Objectif : « Montrer l’attachement du Sud-Ouest à la culture taurine. » Un rendez-vous est fixé, le matin, à 8h30, sur l’aire de repos de Cestas (Gironde), sur l’A63. A Dax, les défenseurs de la culture taurine ont prévu de défiler derrière la banderole « Gironde, terre taurine ».

Cet appel à la mobilisation est largement partagé sur les réseaux sociaux, comme Twitter. Thomas Dufau, le torero landais, l’a notamment relayé.

(*) La coordination des associations taurines de Gironde regroupe la peña Taurine de l’Oreille d’Or, Bordeaux ; l’association Peña Aficion, Arcachon ; la Peña Taurine des Graves, La Brède ; la peña Taurine Goya de Floirac ; Pour une Tauromachie Authentique 33, Bruges ; la peña Jean Paul, Carcans ; Fiesta Garona, Cenon ; la peña Taurine Cissacaise, Cissac-Médoc ; Rugby Y Toros, Captieux.