Le Hockey Club de Caen a décroché sa quatrième victoire consécutive en Division 1 samedi 12 octobre 2019 contre Tours (1-4). Le leader a toujours aussi faim…

Pierre-Antoine Devin a marqué deux nouveaux buts pour Caen contre Tours.
Pierre-Antoine Devin a marqué deux nouveaux buts pour Caen contre Tours. (©Aline Chatel / Sport à Caen)

Ça commence à parler ! Le Hockey Club de Caen a obtenu sa quatrième victoire consécutive, samedi 12 octobre 2019, à Tours (1-4). Malmenés par cet adversaire en préparation, les Drakkars ont démontré toute leur solidité à l’heure des choses sérieuses. Luc Chauvel, l’entraîneur caennais :

Les garçons ont bien travaillé. On avait mis un gros objectif sur ce match-là. On s’attendait à ce que ce soit un match compliqué et ça l’a été.

Tours, au début de saison décevant, est « arrivé pleine balle » sur Caen dès l’entame des débats. Les Tourangeaux ont ouvert le score dans le premier tiers, en supériorité numérique, et auraient pu doubler la mise au long des deux premières périodes de jeu. A l’image d’une pénalité doublée d’un penalty, les Remparts ont eu les situations pour enfoncer le clou. « Ronan (Quemener) nous a tenus. » 

Lire aussi : Hockey-sur-glace. Entre hockey et kiné, « moins de stress et plus de plaisir » pour Ronan Quemener

Caen efficace sur power-play

Les visiteurs avaient toutefois élevé leur niveau de jeu progressivement dans le deuxième tiers, et ils allaient accentuer la nouvelle tendance dans la dernière période. « On était les premiers sur les palets, retient Luc Chauvel. On les a poussés à la faute. » En supériorité numérique, Pierre-Antoine Devin a égalisé au début du troisième tiers. Dès lors, Caen a enchaîné avec Igor Halas, Eric Aurard et Devin à nouveau en cage vide.

On a fait la différence sur les power-plays (supériorités numériques, ndlr). On a créé plus de danger dans le troisième tiers, et défensivement on a retrouvé notre ADN.

Avec cinq victoires en cinq matchs officiels, dont quatre en championnat, Caen réalise un début de saison canon. « C’est vraiment intéressant, juge Luc Chauvel. On emmagasine confiance, joie de jouer, plaisir, envie… Il y a plus d’enthousiasme. Les garçons ont réussi à mettre cette dynamique-là. On ne vient plus pour essayer de prendre des points, mais pour prendre trois points. » Le leader de D1 est peut-être en train de passer un cap…

Lire aussi : Hockey-sur-glace. Quatre points dès son premier match : à Caen, Igor Halas ne passe pas à l’as