Un premier tronçon entre Manitôt et Giverny a été inauguré par les élus et le ministre des Collectivités territoriales.

Un premier tronçon entre Manitôt et Giverny a été inauguré par les élus et le ministre des Collectivités territoriales.

« Voilà une affaire qui roule ! » Le maire de Giverny, Claude Landais s’est dit satisfait des travaux de la Seine à vélo entre Manitôt et Giverny. L’élu a fait remarquer que le tronçon était déjà très fréquenté :

« C’est devenu la balade du dimanche pour les familles, les marcheurs et cyclistes. Nous attendons avec impatience le prolongement ».

Lire aussi : La Seine à vélo arrive à Vernon

L’attractivité de Giverny

La section de 2,2 km entre Vernon et le hameau de Manitôt a été inaugurée en juillet 2018. La voie doit se poursuivre à Giverny jusqu’au parking de la Prairie. D’une longueur d’1,5 km, la construction de ce tronçon débutera dans les mois à venir, dès la finalisation des acquisitions foncières.

Casser la vitesse des automobilistes est l’un des objectifs du nouveau giratoire aménagé sur la RD5 : « Car la nuisance des poids lourds est bien réelle », a insisté le maire.

Lire aussi : Seine à vélo : les inquiétudes des riverains à Pressagny-L’orgueilleux

« La Seine à vélo, c’est avant tout un projet d’attractivité, a souligné le ministre des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu. Il y a dix ans, il n’y avait pas d’autres choix que la voiture pour venir à Giverny, aujourd’hui nous avons des liaisons douces et des bus. Ce giratoire, c’est un début pour limiter le passage des poids lourds. ».

Et de préciser :

« Ce qui est bon pour les touristes est bon pour les Givernois. Giverny est la seule commune de l’Eure où le Département paie intégralement un équipement. C’est une solidarité due à la locomotive de développement que représente le village ».

Coût de l’investissement : 1,8 million d’euros.